La préparation à la naissance

La préparation à la naissance a pour objectif principal de convaincre la mère qu’elle a potentiellement tout ce qu’il faut pour accoucher sereinement et qu’elle le peut.

Cependant, on ne peut accoucher spontanément sans douleur.


Combattre cette douleur accolée sur cet acte physiologique en se préparant adéquatement. Cela est possible à condition de préparer le corps et l’esprit correctement. Durant le dernier mois de grossesse et pour certains outils proposés, il est conseillé de « s’entraîner » quotidiennement. En outre, cette préparation doit pouvoir être mise en pratique librement le jour de la naissance (cela suppose un soutien de l’équipe obstétricale).


Tenir compte que l’enfant connaît son chemin et qu’une relation bébé-mère (et père) est fondamentale tout au long du travail de l’enfantement.

Concrètement, la préparation s’étale sur 4 à 5 séances. Le contenu peut être adapté selon la situation (?primiparité, multiparité). La future maman peut venir seule. Cependant, il est conseillé au papa de l’accompagner pour une séance au minimum.

Les thèmes et les outils suivants seront proposés :

  • Contexte de la naissance et connaissances autour de sa physiologie.
  • Le projet de naissance.
  • Exercices physiques aidant à vivre la grossesse au quotidien et permettant de préparer le bassin à l’accouchement.
  • Dynamique posturale selon le stade du travail. Utilisation du ballon.
  • Massages et exercices de prolongements de la douleur, exercices de délordose, de mobilisation douce de l’utérus et du bassin (avec l’aide du conjoint ou d’une autre personne).
  • Comment respirer pendant le travail et au cours de l’accouchement ?
  • Quels types de poussées envisager ?
  • Utilisation d’outils empruntés à l’hypnose : la relaxation, la visualisation précise, les respirations, le conditionnement positif via les affirmations, les techniques d’approfondissement de la relaxation (jusqu’à un état proche de l’anesthésie).
  • Le travail sur les peurs par l’utilisation du génogramme notamment.

 

Au cours de la préparation, il est possible d’adapter le programme en y incluant le massage à l’huile et surtout une à deux séances d’ostéopathie prénatale (voir ci-dessous).

 

 

Le massage de la femme enceinte , de la jeune maman et de son bébé

Les massages se donnent dans une atmosphère sereine et musicale.
Des huiles végétales de qualité sont utilisées additionnées d’huiles essentielles adaptées à l’état de grossesse, à l’allaitement et au bébé.

 

Durant la grossesse, le massage va permettre de recentrer la femme (de par les mouvements amples du massage californien) et de lui donner la confiance nécessaire pour aborder la fin de sa grossesse et la naissance. Habituellement, les jambes et le dos sont massés plus longtemps, ce afin d’aider le retour veineux, de soulager les douleurs lombaires et sacro-iliaques.
Ce sera aussi un moment de réelle connexion entre la mère et son enfant.

 

Durant la période postnatale, le massage va permettre à la jeune maman de se retrouver dans son corps, de s’en réapproprier ses différentes parties. Ce peut être une belle complémentarité avec la rééducation périnéale.
La circulation et l’élimination des toxines s’en trouveront également favorisées, permettant un drainage complet de tout le corps.

Pour le bébé, le massage à l’huile va permettre la détente pour un endormissement optimal.C’est un moment intime entre le parent et son bébé. Les bienfaits du massage sont indéniables quant à la sécurité de base et à la confiance que l’on donne à son enfant pour son futur.
De plus certains massages spécifiques permettront de diminuer les inconforts digestifs fréquemment rencontrés.

Consultations postnatales à domicile - suivi post-partum à la maison

Vous rentrez du séjour en maternité, vous écourtez votre séjour ou vous venez d'accoucher à la maison ou en maison de naissance, il est possible de recevoir la visite de la sage-femme (en collaboration avec les autres sages-femmes, gynécologues qui ont débuté votre suivi) quotidiennement afin de vérifier la bonne évolution de la santé de la mère et de l'enfant. Des conseils adaptés, une aide par rapport à l'allaitement, au soutien du périnée, à la fermeture du bassin, ... sont prévus.

Les prises de sang au bébé seront réalisées si nécessaire.

De même que des soins en cas de complications (lâchage de sutures, injections, ...) à plus long terme.

La rééducation périnéale post-natale

Le plancher pelvien représente les fondations de notre corps et beaucoup de choses reposent sur lui. La rééducation périnéale vous permettra de connaître cette région corporelle afin de pouvoir la travailler de façon autonome tout au long de votre vie.
La période post-natale est le moment idéal pour réinvestir cette zone qui vient d’être fortement sollicitée. Pour ensuite pouvoir pratiquer du sport sans s’abîmer, retrouver une sexualité harmonieuse, prévoir une future grossesse, prévenir les incontinences urinaires à l’effort (dont souffrent plus d’une femme sur 4, au-delà de 35 ans) et surtout retrouver l’énergie vitale, la confiance en soi et une posture globale idéale.
Les premières semaines après la naissance constituent un moment charnière important pour débuter ce travail.
Les outils utilisés sont la thérapie manuelle, l’électrostimulation, le biofeedback ainsi que des exercices corporels adaptés à cette période.